@2019 stephane bégoin

Charlie Nowkawalk est inuk et vit dans un village de la Baie d’Hudson dans l’arctique canadien. Chez lui, à Inukjuak, comme dans presque tous les villages du grand nord, une forme de désespérance touche une jeunesse en proie au chômage et au désœuvrement.

Charlie, conscient des difficultés de son peuple, mène conjointement à son travail de travailleur social une recherche sur les anciens modes de vie inuit et sur les histoires et légendes de son pays. Peu à peu, au fil des rencontres avec les aînés, il a découvert que ce qui structurait autrefois la société inuit était le chamanisme. Le chamanisme, par l’intermédiaire du chamane, avait pour rôle d’expliquer les relations des êtres entre eux et des hommes avec la nature, montrait comment gérer le gibier et les territoires de chasse, et préserver les relations sociales en tenant compte des particularités de la vie dans une nature environnante inhospitalière.

Cette découverte est devenue pour Charlie une quête personnelle. Mais comment faire, pour avancer dans cette connaissance, alors que tout semble avoir disparu?

C'est en se tournant vers le sud, à l'autre bout du continent américain, au Pérou chez les indiens Shipibos que lui, l'indien du grand nord, va , peut être, trouver la solution.

En ce jour de juin 2001, Charlie prend l’avion depuis son village du détroit d'Hudson vers la forêt amazonienne. Au Pérou, il va découvrir les pratiques ancestrales et les mythes fondateurs du chamanisme amazonien .

Il va rencontrer Questem Betsa un chamane shipibo et suivre avec lui un long apprentissage pour devenir chamane. L’indien d’Amérique du Sud au secours de l’indien du grand nord de l’Amérique…

C'est cette quête que nous suivons dans ce film qui retrace à la fois l'histoire de la rencontre de deux hommes mais aussi celle de deux peuples qui jouent, en ce moment, l'avenir de leur âme.

 

un film de Stéphane Bégoin

produit par Arnaud Hantute et Nathalie Barton

 

 

 

 

 

Le voyage de Charlie

L'équipe

Tournage

Image:

Alberto Feio et

François Vincelette

Son:

Maurice Ribière

Montage:

Jean de Garrigues

Musique originale:

Eric Thomas

Narration:

Philippe Dormoy

Mixage:

Romaric Normand

Postproduction

un film produit par

Arnaud Hantute et Nathalie Barton

Directeur de production:

Maurice Ribière

Une production

La compagnie des taxi-brousse, Informactions

 

avec la participation de

Arte

APTN

radio Canada
RDI

Production